Photo

Soupers fondue et soirées de raclette avec le Veau du Québec!

27 janvier 2021

La meilleure façon de profiter de la longue saison de l’hiver, c’est en s’attablant autour d’une fondue fumante ou d’une raclette décadente! Et pour profiter au maximum de ces soupers conviviaux, rien de mieux que le Veau du Québec. Découvrez nos idées alléchantes pour des tablées on ne peut plus gourmandes.

 

Future vedette de la fondue et de la raclette!

Si le bœuf, le poulet et les fruits de mer figurent parmi les choix populaires, on a tout intérêt à choisir le veau pour la fondue chinoise comme pour la raclette. Grâce à sa tendreté inégalée et à son goût fin, cette viande bien de chez nous fond dans la bouche une fois cuite dans le bouillon ou grillée sur le poêlon. Protéinée à souhait, bien qu’extra-maigre, la viande de veau est idéale pour se régaler sans compter!

 

Des coupes pour tous les goûts

Que vous préfériez les arômes subtils du veau de lait ou le goût plus prononcé du veau de grain, côté coupe, vous aurez l’embarras du choix pour le mettre en valeur lors de ces généreux soupers. Polyvalent et accessible, le Veau du Québec vous offre de nombreuses possibilités. Les lanières et les cubes sont parfaits pour la fondue, tandis que le filet, le contre-filet, la surlonge et la bavette, coupés en tranches fines et marinés, sont excellents pour la raclette. Pour faire changement, confectionnez des petites boulettes de veau haché bien serrées, qui feront un malheur plongées dans le bouillon ou gratinées avec de l’oignon. Afin d’éviter qu’elles ne se défassent dans le caquelon, pensez à les précuire quelque peu avant le repas. Finalement, si vous n’avez pas envie de vous casser la tête, demandez simplement à votre boucher du veau en coupe « à fondue », qui conviendra aussi bien à la raclette qu’à la fondue.

 

Laissez le tout mariner

Afin de profiter d’une raclette bien relevée, il est préférable de faire mariner la viande avant de la faire griller. Pour mettre en valeur le goût raffiné du veau, optez pour une délicate marinade poivre et citron, ou encore une marinade balsamique légèrement sucrée. Envie de quelque chose de différent? Optez pour une combinaison lime-coco ou un mélange à base de bière et de moutarde! Dans tous les cas, laissez tremper votre viande dans la préparation aromatique pendant au moins 30 minutes pour y faire pénétrer un maximum de saveurs.

 

Et le fromage dans tout ça?

Impossible de parler de raclette sans penser au fromage! Mais lequel choisir? Il existe toute une variété de fromages tranchés spécialement conçus pour la raclette, mais il est intéressant d’offrir également d’autres types de fromages. Du cheddar fort au brie, en passant par le halloumi, plus on en a, mieux c’est! Pensez à vous procurer des fromages du Québec, goûteux et recherchés; vous en aurez ainsi pour tous les goûts.

 

Bon à toutes les sauces!

Que seraient la fondue et la raclette sans leurs incontournables assortiments de sauces à tremper? Au-delà des traditionnelles mayo-ketchup et aïoli et Dijonnaise, agrémentez viandes, légumes et fromages en optant pour une sauce épicée (en mélangeant de la mayonnaise à du tabasco, du paprika et de l’oignon vert), une trempette à base de yogourt grec, de miel et de poudre de cari ou un mélange de crème sure rehaussé d’ail et de fines herbes.

 

Toujours bien accompagnés

Si les viandes et les légumes marinés, les fruits de mer, les fromages et les pommes de terre sont succulents dans le caquelon comme sur le poêlon, on peut parfaitement les accompagner de petits plats tout en fraîcheur afin d’apporter un peu de légèreté à ces repas généralement plutôt copieux! Une salade croquante, un riz parfumé ou des légumes bien frais seront parfaits pour équilibrer le tout. N’oubliez surtout pas le pain!